Guyane – Henriette Henry, traitée de négresse au travail et convoquée en commission de discipline pour racisme.

Henriette Henry est une inspectrice du travail originaire de Guyane. Après quelques années dans l’hexagone, elle a pu bénéficier d’une mutation pour rentrer dans sa région.
Pendant cinq ans, elle a été victime d’injures et de harcèlement.

photo d’illustration

Un jour de 2016, elle a entendu sa collègue la qualifier de « négresse » et lasse des brimades a répondu.

cela faisait cinq ans que je ne répondais pas, et j’y suis retournée après pour lui dire que ce n’était plus possible ».

sa réponse : « je lui ai dit devant tout le monde que j’étais ici chez moi, que je n’en pouvais plus ».

Ce sont ces propos qui lui valent un passage en commission de discipline pour… discrimination.

Elle a répondu à des insultes racistes en affirmant sa légitimité sur le territoire guyanais et se retrouve prise dans une procédure obscure qui lui fait risquer une rétrogradation et une suspension pouvant aller jusqu’à 2 ans.

L’autrice du « négresse » qui harcelait Henriette Henry depuis des années, a été sobrement changée de service mais semble malgré tout devoir finalement bientôt s’expliquer dans une commission de discipline.

Cette histoire est vraiment révoltante, Henriette Henry devrait être protégée à triple titre :

  • en tant que syndicaliste puisque ce biais semble également présent dans cette histoire grotesque (voir article du point)
  • en tant que femme noire puisque qu’appartenant à la fois à un groupe victime de misogynie et de sexisme au travail et à un groupe victime de racisme toujours en contexte professionnel
  • en tant qu’employé-e d’une institution française (a fortiori l’inspection du travail…) qui devrait plus encore que d’autres employeurs garantir, protéger et défendre le bien-être de ses salariés

Et je n’évoque même pas la protection des salariés d’outre-mer en contexte néo-colonialiste…

Ces derniers jours, nous avons vu sur la télévision publique française une Nathalie Sarraute utiliser le terme « négresse » sans que l’animatrice Anne-Élisabeth Lemoine ou le chroniqueur Antoine Genton ne réagissent.

Rappelons-nous d’Elise Lucet pouffant face à un Jean-Paul Guerlain se demandant si les nègres avaient déjà travaillé ou de la ministre Laurence Rossignol utilisant les noirs américains pour illustrer ses propos contre le port du voile.

« J’ai travaillé comme un nègre, je ne sais pas si les nègres ont toujours tellement travaillé, mais enfin… », Jean-Paul Guerlain, JT de France 2 (2010)

« il y avait bien « des nègres américains qui étaient pour l’esclavage. », la ministre Laurence Rossignol, BFM TV (2016)

Les services publics devraient être exemplaires sur les questions des discriminations. Pourtant ce genre de situation revient régulièrement dans l’actualité qu’il s’agisse des services de police ou de gendarmerie, des médias publics, de politiques ou d’autres institutions.

Ici des injures racistes et misogynes, là de la discrimination sexiste et raciste, ailleurs du harcèlement moral sur fond de racisme, misogynie quand d’autres oppressions ne se cumulent pas !

Le collectif AfroFem apporte tout son soutien à Henriette HENRY dont le courage et la ténacité dans cette situation sont remarquables.

sources

Guyane: mobilisation pour une inspectrice du travail sur fond de discrimination, Le Point (17 avril 2017)

Sa hiérarchie la traite de « négresse », elle réplique : une inspectrice du travail en commission de discipline, France inter (20 avril 2017)

Pétition pour la guyanaise Henriette, adressée à la ministre du travail, 97land (18 avril 2017)

Victime de discrimination raciale, elle se retrouve accusée de racisme, CGT

mise à jour le 20/04/2017 à 20h30 pour ajout des liens 97land et CGT

4 réflexions au sujet de « Guyane – Henriette Henry, traitée de négresse au travail et convoquée en commission de discipline pour racisme. »

  1. Je suis un homme de la même origine que cette dame sa fait 13 ans que je suis aide soignant et j ai subit les mêmes je dit les parce que ce comportent est un phénomène qui se propage depuis quelques années dans toute les institutions et les Guyanais très peu connue on sont victimes plus que certain nombre étant pas considéré comme français ,africain ou même avoir une patrie c est à dire être considéré comme appartenant à une nation nous sommes pour beaucoup et resteront des esclaves

    J'aime

    1. bonjour
      comment vas tu et as tu lancé des actions pour lutter contre ce harcèlement ?
      es tu entouré de syndicats ou associations ?
      tchimbé rèd comme on dit chez moi

      Estelle

      J'aime

  2. Il y a des Henriette Henry partout en France qui se battent dans l’anonymat total et certains qui sombrent dans la dépression voir se suicident dans l’indifférence totale.
    Je suis avec vous. Ne lassez rien. C’est pour la bonne cause. Surtout pensez à ceux qui n’ont personne pour les soutenir. COURAGE

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s